Presbytère de Lagruère (suite)

dimanche 3 juin 2012
popularité : 1%

Les trouvailles fortuites de surface confirment l’ancienneté du site. Elles révèlent chaque jour davantage que ce lieu a été occupé il y a plus de 2000 ans par le peuple gallo romain, et par les gaulois ,tant les morceaux de poteries pour peu que l’on soit attentif se trouvent à foison .A Lagruère, CES morceaux de poteries et de tuiles ne sont un secret pour personne.

Les travaux de rénovation vont bon train et une pierre mise à nue laisse apparaître une inscription ou une date , façade sud.

Il est également surprenant de trouver la présence de 4 orifices qui doivent permettre la circulation de l’air sous le sol du bâtiment.mais ceux-ci datent de la construction du presbytère.

L’ancien presbytère se trouvait devant le séchoir de Monsieur Bodrero et si on prête attention , on peut encore voir quelques carreaux de ce bâtiment démoli et remplacé par le presbytère actuel qui possède ma foi un beau style avec génoise et pierre taillées du plus bel effet.

Flanqué à l’est et à l’ouest d’annexes , le bâtiment aura sans aucun doute un autre cachet qui accrochera l’oeil des passants surtout lorsque les façades seront refaites ce qui espérons-le ne tardera pas.

Il faut savoir que l’annexe , côté ouest a servi de cabine téléphonique . En 1977 ce service fonctionnait encore et c’est Madame Serin , la secrétaire de mairie qui en avait la responsabilité.Combien de services cette cabine a rendus, certainement un nombre impensable. Mais le progrès a fait qu’un jour on la remplaça par une cabine en bord de route, celle que l’on peut utiliser aujourd’hui et qui se trouve devant l’habitation de Monsieur Bernard.Dommage , elle avait quelque chose de mystérieux cette cabine !

Je reviendrai vous parler de cette cabine téléphonique une autre fois pour vous raconter quelques anecdotes .

L’annexe , côté est, a servi dernièrement de débarras au dernier locataire , Monsieur Lambrot.. Mais deux échelles de crues confectionnées par Monsieur SERIN ont été mises en lieu sûr et serviront de décor prochainement pour une exposition concernant les sauveteurs de la commune.

A noter que la municipalité avait pris soin de conserver une salle contigüe dans laquelle elle remisait le matériel des sauveteurs qui a été transféré dans le nouveau local technique aménagé par la municipalité.

Les observations du sol mettent en évidence une superbe borne dont on peut penser qu’elle provient des berges du Canal ou de la Garonne. Seuls les anciens locataires , messieurs SERIN et LAMBROT sont en mesure de le dire.

Le balancier de la cloche de l’église de Lagruère retenant le joug est toujours là .Pesant 200 kg , espérons qu’il ne disparaisse pas.

Donc ,à ce jour seules les fouilles faites par Monsieur GAY dans la propriété d’à côté ont mis en évidence les vestiges de la villa gallo romaine dont on parle tant..Les trouvailles de surface ( fragments de poteries , verres , objets divers .....) viennent confirmer une présence et un habitat sans doute important puisque les fours du 1er siècle avant JC et du 2e siècle après JC , trouvés par les archéologues de Sainte Bazeille attestent la présence d’une fabrique de poteries et donc d’une population gallo romaine composée de potiers et aussi de riches dignitaires possédant villas sur la terrasse, site panoramique très recherché par les romains.

Jean Marie RICHON


 

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois