La légende du ruisseau Pichagouille

dimanche 28 octobre 2012
par  Jean Marie Richon
popularité : 96%

Pour la construction du canal latéral à la Garonne , jean baptiste
DE Baudre, son concepteur,a fait appel à de la main d’oeuvre étrangère et en particulier à des hommes venus d’Espagne et d’ailleurs aussi.

A la fin des travaux , en 1856, la plupart d’entre eux n’ont pas eu assez d’argent pour revenir dans leur pays et comme beaucoup d’autres personnes de toute nationalité ils durent trouver les moyens de survivre.

Or , existait à proximité du canal une petite forêt appelée Pichagouille et un chemin portant le même nom.

Ce chemin était souvent emprunté par les brebis que l’on nomme en patois : "Agouilles". Evidemment pendant leur trajet, elles urinaient souvent. Il faut savoir que "picha " en occitan signifie "pisser " !

Il est donc maintenant facile de comprendre la signification du mot PICHAGOUILE. C’est un endroit où vont pisser les brebis !!

On raconte que dans cette forêt il ne faisait pas bon s’y aventurer car en plus des troupeaux de brebis qui passaient par là, il y avait de nombreux brigands qui dévalisaient les passants et les passantes.

Il était conseillé de bien cacher les pièces et les billets . Pour les hommes la chose n’était pas facile et ils étaient souvent rançonnés.
Les femmes , elles, étaient plus rusées . Elles cachaient les billets dans le PICHADOU , un mot patois qui localise la partie la plus initme .

Cette cachette était introuvable à moins que...

Ainsi se raconte encore de nos jours cette histoire ou plutôt cette légende , certes un peu limite car elle peut être sujette à des interprétations d’un mauvais goût, mais qu’il faut savoir prendre avec légèreté .

Je me souviens pourtant encore de cette altercation que j’ai eue avec une personne , lors d’une conférence sur le creusement du canal donnée au Mas d’agenais.

Cette personne n’avait pas du tout apprécié ce qui était pour moi une simple plaisanterie que je tenais d’un personnage bien connu au village et qui la racontait à chaque repas dédié au troisième âge.

Heureusement tout se termina bien et une discussion avec ce monsieur dont je ne pouvais pas connaître sa douloureuse histoire permit d’apaiser la tension.

Ouf ! comme quoi, il faut faire attention à ce qu’on raconte !!!

jean Marie RICHON


 

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois