Le joug de l’église

mardi 5 juin 2012
popularité : 26%

Notes de jean Marie RICHON

le 27 décembre 2012

La restauration du joug de la cloche de l’église est en cours. Depuis que la plus que centenaire cloche a été électrifiée le joug était entreposé au presbytère.

Ce bâtiment aujourd’hui mis aux normes a donné l’idée à des bénévoles de récupérer le joug et d’entreprendre ce fastidieux travail de mise en valeur .

Après un décapage est apparue une inscription indiquant son poids. Ce joug qui est en fer et en fonte pèse 286 kg. Souvenons -nous que la cloche avait un poids de 6OO kg . Par conséquent , les sonneurs de cloche qui se sont succédés maniaient au bout de leur corde un poids énorme de 8OO KG qui a vraisemblablement fragilisé le clocher à pignon.

En 1977 , à chaque balancement de la cloche sonnée à la volée, le clocher tremblait et on pouvait voir les murs de l’édifice bouger. Les édiles de l’époque décidèrent alors l’interdiction de sonner et entamèrent des travaux de consolidation du clocher et de la charpente (2 fermes sur 5 avaient cédé)

Au cours du nettoyage qui en est pour l’instant dans sa première phase, Jean Marie RICHON a retrouvé 4 écrous qui ont servi à fixer la cloche.Monsieur Bernard a pu constater cette découverte. Egalement une inscription a été mise à jour. Il s’agit du nom de la société qui a fabriqué ce joug . Elle était basée à Toulouse .

Au fil des jours je vous parlerai de ce travail de restauration qui va demander beaucoup de patience et de persévérance.

le 28 décembre 2011

Le travail de restauration avance. Il faut dire que l’aide précieuse de Monsieur Bernard , ancien artisan de la commune, aujourd’hui à la retraite ,facilite la concrétisation de ce projet.

A ce jour, les couches successives de peinture sont enlevées et un dernier ponçage devrait laisser apparaître la couleur d’origine de la fonte.

A part l’inscription en partie mise à jour et qui indique Venel Fondeur à Toulouse, aucune date n’a été repérée. On sait pourtant que la cloche fut installée en 1900.

Mais il reste à retourner le joug pour achever le nettoyage. D’autres surprises sont sans doute à venir.

le 30 décembre 2011

Mieux décapée l’inscription est : VINEL FONDEUR TOULOUSE et non VENEL. Ce matin , 2 nouvelles inscriptions viennent d’être découvertes. La première est le poids de 286 Kg écrit en rouge sur un autre bras du joug . La de
uxième est difficile à déchiffrer car sculptée très finement . Un travail de patience doit être opéré afin d’achever les dernières opérations de nettoyage avant retournement du joug et décapage du dessus du joug .

Pourquoi pas la découverte d’une autre inscription ? une date !

finalement ,ces découvertes sont les plaisirs de la restauration .

le 15 avril 2012

La restauration du joug de la cloche de l’église Saint Aignan est enfin achevée.

Plusieurs opérations viennent d’avoir lieu pour mettre en valeur ce patrimoine à l’intérieur de l’édifice ;

Avant de vous les commenter je tiens à remercier , Messieurs François, Bernard,Déus, Duffau, Guiral Denis, Decaens.

Ces personnes ont bénévolement contribué au sauvetage d’une partie de la cloche qui depuis plusieurs années rouillait à l’air libre près d’un mur du presbytère.

le 29 mai 2012

A Bordeaux se trouve la cloche de Gruère

C’est Christelle Cardona qui a trouvé lors de ses recherches sur la patrimoine de Lagruère cette information .

la cloche orne donc le clocher d’une église de la ville de Bordeaux et porte en latin l’inscription suivante :

L’an mille cinq cent neuf fut faite la présente cloche pour l’ église de Monseigneur Saint Anhan de la Gruère.

Cette recherche doit être affinée afin d’annoncer cette nouvelle aux autorités de l’église et à la municipalité de Lagruère.

Le premier travail des bénévoles va consister à aller photographier cette cloche et à demander à la voir de près.


 

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois