Rencontre avec le ténor Christian moulié

jeudi 25 octobre 2012
par  Jean Marie Richon
popularité : 1%

En tant que raconteur de pays , je faisais visiter le Mas d’Agenais à un groupe venu des Landes me semble-t-il, quand tout à coup ,quelqu’un dit :<>

Un ténor parmi nous ! je me suis alors posé la question de savoir si j’allais chanter ou pas comme je le fais d’habitude lorsque nous passons devant une grosse cigogne perchée sur le toit d’une maison rue du château, "les cigognes sont de retour" ?

Et puis voici qu’arrive en retard le ténor , d’allure simple et avenante. D’emblée en voyant ce monsieur , je me suis dit que je pouvais assurer ma prestation sans anxiété .

Durant la promenade , je remarquais qu’il avait beaucoup de connaissances dans tous les domaines et qu’il s ’intéressait à ce que je racontais. Il allait jusqu’à pousser la chansonnette avec moi devant cette fausse cigogne et ces faux cigogneaux de la façade d’en face.

Brusquement une personne me donne un coup sur le bras et me dit un peu plus loin : < il faut le faire chanter c’est un vrai ténor !>>.

J’avais déjà une idée . Le faire chanter là où je raconte l’histoire de l’allumeur de réverbères ce serait en quelque sorte déconsidérer cette profession qui mérite tant de respect et qui a malheureusement disparue.

Lui proposer d’entonner un chant religieux à la collégiale du Mas D’agenais après avoir montré le célèbre tableau de Rembrandt , les stalles et le sarcophage de Saint Vincent, ma foi, eut été une bonne idée.

A nouveau je sentis un nouveau coup sur mon bras et je m’aperçus que c’était toujours la même personne qui en aparté me disait :<>.Sa voix se faisait insistante.

Pris dans mes explications sur les marques lapidaires et les chapiteaux historiès , sans m’en apercevoir , je me retrouvais sur la place , face au clocher tronqué et à l’arcade du XII ème siècle entrain de montrer le blason de la ville et d’évoquer les trois justices du prieur .

Notre ténor n’avait toujours pas chanté ! je devinais l’impatience des visiteurs et surtout celle de la personne qui avait plusieurs fois insisté et qui me regardait avec un air désabusé.

Alors , sous la halle au blé dont les poutres proviennent de la démolition du château, en 1613 par Louis XIII, j’improvisais à nouveau un chant en occitan et une danse sabots aux pieds sous les applaudissements de la foule en délire !!

je demandais alors au ténor s’il voulait bien nous chanter quelque chose. Et à la surprise générale, il chanta en occitan un chant qui nous laissa tous pantois.

Ce furent des applaudissements appuyés que l’on entendit cette fois-ci sous le regard intrigué des quelques massais qui faisaient leur marché.

C’est ainsi que j’ai noué ensuite une correspondance par email avec Monsieur Moulié et qu’ est née cette initiative de concert à Lagruère.

Il est bon de rappeler que cette animation aura lieu le 17 novembre ,le jour de la fête du Saint Patron ,à l’église Saint Aignan , à 17H et que les bénéfices serviront à la restauration de l’édifice.

Les réservations sont conseillées car les places sont limitées.
tel 05 53 89 53 69


Portfolio

JPEG - 1.6 Mo
 

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois