Un verger variétal endommagé

lundi 18 juillet 2011
popularité : 100%

Voici la photo qui a fait je pense le tour de France ou peut être le tour du monde ! j’ai pu voir des centaines de posters et de tracts illustrés et même des journaux bien connus reproduisant l’image sans connaître l’histoire vraiment de ce qui fut pour le CPN un moment de colère.

Mais le temps a passé et les arbres ont été remplacés.Certains font des rejets et bientôt nous pourrons manger des pêches succulentes .

Décidément , alors que tout ce petit monde était fier d’avoir planté des arbres et de les avoir adoptés, voici que ces derniers jours des roulottes se sont installées sans demander l’accord à la municipalité et les occupants ont lâché bien entendu leurs chevaux.

Que croyez-vous qu’il arriva ? Après visite ce jour ( car je n’ai été informé que hier) j’ai constaté les dégâts. Trois arbres fruitiers anciens cassés. Un arbre presque déraciné ( un pommier) et deux autre arbres qui ont souffert car les chevaux innocents bien sûr, s’y sont frottés.

Les propiétaires, eux, ont bien dû voir les dégâts , mais ils se sont bien gardés de les signaler avant de déguerpir.

Il n’y a plus de respect . Cette société de consommation et de l’individualisme à outrance nous conduit vers où ? Je me le demande.

Ce ne sont que trois arbres , me direz -vous. Mais il faut comprendre qu’on ne les retrouvera peut être pas puisqu’il s’agit de variétés anciennes. Et puis ces arbres ont eu un coût. Ils ont procuré du plaisir et certaines personnes s’y étaient attachées. C’est à prendre en compte cela aussi. Ils rendaient le paysage agréable à la vue, même s’ils étaient, je l’avoue, fragilisés par la chaleur de cet été.

Bref, le CPN ne décolère pas . Mais en cette période de fêtes, c’est dans l’indifférence que les bénévoles du club nature s’énervent. La photo de ces fameuses roulottes posées sur l’herbe du verger variétal au milieu des arbres fruitiers, avec en liberté les chevaux peut être vue un peu partout ( sur les sites, les blogs, et même dans des lieux publics) ce qui ne fait qu’agacer encore plus ces valeureux bénévoles.

Le seul bienfait , dans cette mésaventure, ce sont les bouses que les chevaux ont laissées dans la prairie. Elles serviront d’engrais aux arbres du petit cpn de Lagruère, ce minuscule embryon qui s’évertue à faire aimer la nature à des gens dont certains, j’en ai la preuve , s’en foutent complètement.

Il y en a qui rigolent des malheurs qui s’abattent sur les aménagements du club connaître et protéger la nature. Si, si, je l’ai souvent entendu dire !

Car il y en a eu d’autres détériorations. Figurez-vous que la mare a été carrément détruite et aussi l’aire de repos à la zone humide par une taille un peu trop sévère du girobroyeur de qui ? là encore on ne sait pas trop qui a fait cela.

Je vous le redis, on s’en moque de la nature. On ne la respecte plus ou on la respecte moins.

Plus tard, je vous raconterai d’autres destructions causées aux aménagements des gentils petits cpn qu’on prend sans doute pour des c…Mais un jour viendra où forcément ces amoureux de la nature , prendront leur revanche.Cela ne saurait trop tarder d’ailleurs.Un autre mode de production et de consommation , une attention plus grande pour la nature et la biodiversité verront le jour..cet avenir est incontournable.

Jean Marie RICHON


 

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois